mardi 29 mai 2018

PROMOTION _02

Top 200 pour L’Étang de la Peur


Suite à la promotion d'hier, je suis passé sur Amazon de la 3230e place à la 173e. Certes cela correspond à la vente de quelques livres (peut-être 3 ou 4) mais c'est encourageant.
Je vise le Top 100 et pourquoi pas le Top 20 qui seul donne une visibilité de ouf ...

Je remercie du fond du cœur celles et ceux qui ont joué le jeu

lundi 28 mai 2018

PROMOTION _01




Grosse promotion sur mon roman « L’Étang de la Peur » qui passe de 2,99 € à 0,99 €. Je souhaite ainsi faire vivre ce livre dont vous pouvez lire quelques commentaires sur Amazon


Merci pour votre soutien.

samedi 19 mai 2018

L’Étang de la Peur - chronique n°10

L'avis de Maya

Je remercie Maya pour sa très belle chronique parfaitement maîtrisée dont l’enthousiasme me touche.

Voici ce qu'elle dit en substance :

Mais il s'agit là d'un premier roman prometteur tant au niveau de la forme que du contenu. Patrice Oudot est un auteur à découvrir si vous aimez sortir des sentiers battus. Je vous recommande vivement cette lecture si vous recherchez en plus le grand frisson !

Retrouvez l'intégralité de sa chronique ci-dessous :





L’Étang de la Peur - chronique n°9

L'avis de Egide of books


Je remercie Egide (désolé, je 'ai pas réussi à trouvé le vrai prénom),  pour cette très belle chronique. Apparemment, elle a aimé mon bouquin et je ne vais pas bouder mon plaisir.

Voici ce qu'elle dit en substance :


L’atmosphère nous pousse aussi vers l’angoisse, le mystérieux et je ne vous cache pas que ma curiosité a été mise à rude épreuve plusieurs fois. Au fur et à mesure de la lecture, nous voyons qu’enfin de compte, que toutes les actions, les faits et gestes ont un sens. Enfin je veux dire que tout est fait pour une raison et pas n’importe laquelle. Ce qui peut pousser à avoir froid dans le dos quand on découvre la fin...

Vous pouvez retrouver l'intégrale de la chronique sur son blog :
Egideofbooks


Mon dernier coup de cœur côté lecture_01



Mon cercle d'auteurs et de lecteurs s'agrandit et j'en suis ravi. Aujourd'hui, je veux parler d'un véritable coup de cœur que j'ai eu en lisant ce livre d'Olivia Jones. Je n'ai pas la prétention de briguer un rôle de chroniqueur  et je vous livre avec modestie mon ressenti sur ce bouquin que je recommande réellement :

Disons-le tout net, il s’agit là d’un excellent roman, addictif à souhait : très souvent je n’arrivais pas à

mercredi 16 mai 2018

L’Étang de la Peur - chronique n°8

L'avis de Leona Everhard

Bonjour,
Je vais aujourd’hui parler de cette chronique qui m’a offusqué, puisqu’elle fait allusion (certes habilement) à un éventuel plagiat ou à une réécriture de « sac d’os » de Stephen King, livre que je ne connaissais pas (j’avoue mon inculture).
La suffisance et le mutisme relevant du mode de communication de Léona Everhard (d’autres auteurs ont rencontré quelques soucis du même ordre avec elle) je vais finir par un trait d’humour :
La structure de mon livre étant achevée à la parution de « sac d’os », se pourrait-il que le Maître Stephen eût plagié mon roman? Je vais lui en toucher deux mots...

Voici ce que L. Everhard dit en substance :
Les adeptes du maître du genre y verront sans doute un plagiat ou une réécriture de Sac d’os. En effet, l’Étang de la peur reprend une bonne partie des points clé du bestseller. Néanmoins, il s’en différencie par son côté surnaturel nettement plus poussé. Ainsi, les disparitions en série ne représentent que la moitié du livre et le but de celui-ci n’est pas de mettre fin à une quelconque malédiction. Mais ça, je vous laisse le découvrir par vous-même.

Vous pouvez retrouver l'intégralité de la chronique ci-dessous :



Bonne journée

jeudi 3 mai 2018

L’Étang de la Peur - chronique n°7

L'avis de Félicie


Je remercie Félicie pour sa chronique qui m’a ému. Elle a eu une lecture différente de ce que j’avais pu voir jusqu’à présent, même si d’autres critiques m’ont touché également. Elle s’est posé des questions très intéressantes et très pertinentes...

Voici ce qu’elle en dit :



" Peut-être l’auteur rit-il de moi à cette heure car j’ai foncé tête baissée dans cette supercherie, il a réalisé un coup de maître en écrivant de la sorte : chapeau.. ou alors est-ce moi qui manque de respect pour l’ésotérisme ou le spirituel.. uniquement par manque de connaissances. Toujours est-il que je ne me risque pas à te donner un avis tranché. Je reste sur mes doutes et questions, je ne veux pas savoir 🙂 laisse-moi sur mon nuage ! Pour ma part, j’ai vraiment adoré ce roman, qui m’a fait me poser des questions, bonnes ou mauvaises, réelles ou fictives et ouvre des portes chez moi. J’ai été transportée loin, peut-être un peu trop ?.. Ce roman frôle le coup de cœur ♥ »

Retrouvez l’intégralité de la chronique sur son blog ci-dessous :


mardi 1 mai 2018

Poème n° 3

L'AMOUR PLURIEL

Sur une lande propice aux amours proscrits,
L’astre nocturne, se jouant avec malice
D’une cohorte de nuages noirs et maudits,
Teinte notre dernière étreinte de vice,

Une brise de terre aux parfums opiacés
Chuchote aux ouïes de la mer d’étranges murmures,
Ses vagues pudiques ourlent nos flancs souillés,
L’écume nous blanchit plus qu’elle ne nous censure,