mardi 17 avril 2018

Poème n°2

L'ARME DES LARMES

De tendres pensées
Gerbes d’humilité
Perlent comme la rosée
Sur mes joues mouillées.

De tendres pensées
Étreintes inachevées
De mon cœur serré
Dévoilent ma face cachée.

Ces tendres pensées
Refoulées, piétinées
par tant d’esprits fermés
Aux dogmes éculés.

Ces tendres pensées
Pour me préserver
De la fatuité
De l’imbécillité.

Ces tendres pensées
Que je veux parsemer
Dans un jardin secret
À l’abri des indiscrets.